MELTING POINT de Stéphane Couturier

38,00 

Derniers exemplaires

  

« Melting Point »

Les œuvres de Stéphane Couturier

à l’usine Toyota de Valenciennes

se situent, par leur protocole,

leur matière et leurs formes,

en rupture flagrante avec le régime

documentaire de vérité de la photographie.

(…) Mais la rupture n’est pas totale.

Entre numérique et argentique,

entre le détachement du réel

et la persistance d’une adhérence aux choses,

les œuvres proposent une sorte

d’ « abstraction figurative », un mélange

et un choc de formes, de réalités,

de régimes de vérité, de nature d’images

— photographie et peinture.

A.R

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Stéphane Couturier

La ville et tous ses éléments représentent
pour Stéphane Couturier un espace de réflexion
qui se trouve aux croisements de l’architecture,
de la photographie et des arts plastiques.
Face aux questionnements sur la présence
des objets, leurs usages, leur destin,
c’est à une nouvelle mise en ordre des formes
qu’il nous convie : prolifération des signes,
confrontation des plans, dé-hiérarchisation
des sujets.
Un recueil de photographies « Landscaping » ,
sur la transformation du paysage de la côte ouest
des états-Unis, a été publié en 2002 aux éditions Ville Ouverte.
Une monographie « Stéphane Couturier, Photographies »
lui a été consacrée en 2004 aux éditions Adam Biro.

Poids 0.9 kg
Photographe(s)

Auteur.e(s) des textes

Genre

Caractéristiques du livre

Ouvrage relié sous jaquette
Format 24,5 x 32 cm à l'italienne
60 pages
22 photographies reproduites en quadrichromie,
trame 240, sur du papier couché classique mat 170 g.
Couverture cartonnée, toilée, impression fer à dorer
Jaquette pelliculée mat à larges rabats

Textes en Français et en Anglais.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.